Rossi Iseline
Diététicienne-Nutritionniste
Montpellier

INTOLERANCE AU LACTOSE

Diététicienne-Nutritionniste - Montpellier - Rossi Iseline
Qu'est-ce que l'intolérance au lactose?

Le lactose est un sucre naturellement présent dans le lait. Son index glycémique est peu élevé.
Notre organisme produit une enzyme digestive afin de le digérer et l'absorber, la lactase. Elle décompose le lactose en deux sucres, le glucose et le galactose, afin qu'ils soient ensuite absorbés dans la circulation sanguine. Notre organisme la produit peu après la naissance. Elle atteint son taux maximal après quelques semaines ce qui permet une assimilation appropriée du lait maternel. Elle diminue ensuite progressivement pour atteindre parfois des taux très bas chez l'adulte.

L'intolérance au lactose est due à une production insuffisante voir totalement absente de lactase. Il y a trois causes :
L'intolérance congénitale au lactose, qui est due à l'incapacité de l'organisme à synthétiser la lactase.
L'intolérance au lactose acquise, qui peut être déclarée à tout âge. L'adulte est plus souvent victime du fait que la quantité de lactase produite diminue avec l'âge ainsi que pour certains une perte d'habitude de consommer de manière régulière des produits laitiers.
L'intolérance au lactose secondaire peut être consécutive à une opération chirurgicale lourde de l'intestin grêle ainsi que certaines maladies ou infections du tube digestif, réduisant la quantité d'enzymes produites. Celle ci se normalise en général après la guérison.

Le lactose ingéré va se retrouver dans le duodénum (c'est quoi, c'est où le duodénum?) où il n'est ni absorbé, ni digéré. Il est alors transformé par la flore microbienne du colon en gaz et en acide lactique, retrouvé en quantité importante dans les selles, qui provoquera un afflux d'eau dans notre côlon entraînant des diarrhées.

Dans certaines régions du monde (Afrique, Asie, Amérique du Sud) la production de lactase chez l'adulte est encore moins importante qu'en Europe et en Amérique du Nord. L'intolérance au lactose acquise est donc très fréquente dans ces populations.

La répartition des cas souffrants d'une intolérance au lactose autour du globe :
  • 4% de la population scandinave
  • 50 à 75% de la population méditerranéenne
  • 80% de la population africaine
  • 90% de la population asiatique et de l'Extrême-Orient


Symptômes

Douleurs abdominales
Diarrhées
Ballonements, gaz
Nausées
Coliques
Chez le nourrisson, s'il a des diarrhées sévères, il peut y avoir un risque de déshydratation importante pouvant devenir dangereuse.


Comment savoir si on a une intolérance au lactose?

Supprimer la consommation de produits contenant du lactose pendant 1 à 2 semaines, évaluer la prévalence des symptômes, s'ils persistent, maintenir le régime.
Si les symptômes ne persistent pas, 3 différents tests peuvent être réalisés.
1. Le test sanguin "Test de tolérance au lactose"
On mesure le taux de glucose dans le sang après ingestion de lactose. Le glucose pénétrant dans le sang élève la glycémie, s'il y a une mauvaise digestion du lactose, le taux de glucose sanguin ne s'élève que très peu voir pas du tout.
2. Le test respiratoire à l'hydrogène " Breath hydrogen test "
On évalue la présence d'hydrogène dans l'air expiré par le patient avant et après ingestion d'une solution contenant du lactose. Le lactose non digéré est transformé en gaz sous l'action des bactéries microbiennes, dont l'hydrogène. L'hydrogène passe ensuite dans la circulation sanguine pour rejoindre les poumons où il est exhalé en même temps que l'air. Plus son niveau dans le souffle est élevé, moins performante est la digestion du lactose.
Les deux tests sont déconseillés chez l'enfant en bas âge, car il peut y avoir un risque de diarrhées sévères et donc de déshydratation majeur.
3. Le test d'acidité des selles pour les jeunes enfants.
Il consiste à détecter la présence en grande quantité d'acides lactiques dans les selles après ingestion de lactose, car le lactose non digéré est transformé en acides lactiques par la flore microbienne.


Quelles sont les solutions?

Le lactose est souvent présent là où on l'attend le moins, comme par exemple les produits transformés, les mélanges de condiments, les dentifrices, les médicaments.
Il est souvent proposé aux intolérants d'arrêter toute consommation de produits contenant du lactose or les produits laitiers apportent des nutriments essentiels, comme le calcium, indispensable pour la croissance chez l'enfant et la consolidation des os chez l'adulte, ou encore la vitamine B12, essentielle elle aussi à la croissance, au fonctionnement adéquat de l'organisme et du système nerveux.
Afin d'éviter les carences, on peut alors être supplémenté mais pas systématiquement car heureusement les produits laitiers ne sont pas les seules sources de calcium et de B12 :

Sources de calcium :
Eau riche en calcium (Hépar, Talians, Contrex, Arvie, ...)
Sardines à l'huile, oeufs, lapin
Légumes verts (épinards, cresson, chou, ...)
Légumes secs ou légumineuses
Fruits secs (amandes, figues séchées, noisettes, ...)
Herbes et épices (thym, cerfeuil, menthe, cannelle, ...)

Sources de vitamine B12 :
Fruits de mer (palourdes, huîtres, crevettes, ...)
Poissons (sardines à l'huile, thon, ...)
Abats (foie de bœuf, rognons d'agneau, ...)
Jaune d'oeuf
Viandes (agneau, boeuf, veau, ...)

Pour les intolérants au lactose qui ne souffrent que d'une carence partielle en lactase, il faut privilégier les produits pauvres en lactose, comme par exemple le lait appauvri en lactose, les yaourts et les fromages à pâtes dures.
Quelques intolérants digèrent mieux le lactose s'il est pris avec d'autres aliments.

Un apport en lactase synthétique peut être envisagé, il est proposé sous forme de compléments à prendre avant le repas "à risque" permettant une digestion normale des produits contenant du lactose.
Des études démontrent qu'une introduction progressive du lait peut réduire l'intolérance au lactose et entraîner une réduction de 50% de la fréquence et de la gravité des symptômes.
Article écrit par : Rossi Iseline, Diététicienne-Nutritionniste - Montpellier - Tél : 0631506418
Pour prendre rendez-vous ou pour toutes questions
Diététicienne Montpellier

Rossi Iseline
Diététicienne-Nutritionniste

Montpellier

Localisation

130 Rue Castel Ronceray
34000 Montpellier

Horaires

Lundi 9h - 19h
Mardi 9h - 19h
Mercredi 9h - 19h
Jeudi 9h - 19h
Vendredi 9h - 19h
Samedi 9h - 19h
 
Consulter diététicienne - Montpellier
Qui consulte une diététicienne
Toute personne, pour une raison ou une autre, peut désirer changer son régime alimentaire. Mon mé ...
En savoir plus
Consultation diététique - Montpellier
Consultation diététique
Diverses situations pour rencontrer une diététicienne-nutritionniste sur Montpellier. Vous avez un s ...
En savoir plus
Honoraires diététitienne - Montpellier
Honoraires diététicienne
Je fais appel pour la première fois à une diététicienne-nutritionniste : quel est le déroulement ...
En savoir plus
oosteo